• Conte de fée

    Je ne suis même plus ton amant. Celui que tu aimais tant. Ton prince charmant. Je ne t’emmènerai pas sur un cheval blanc. Nous ne vivrons pas heureux et n’aurons pas beaucoup d’enfants. On dit toujours que c’était mieux avant.

    Ce n’est plus un conte de fée. Peut-être que ça ne l’a jamais été. J’aimais m’endormir dans tes bras comme sous un ciel étoilé. C’est surement cliché. Je n’aime pas les comédies romantiques à la télé. Je préfère te regarder.

    Je ne suis pas un chevalier. Je voulais monter à ta fenêtre mais j’ai peur de tomber. Je voulais t’apporter un bouquet. J’ai oublié. J’aime les tulipes et toi les orchidées. J’ai préféré ne pas me rater. Je n’ai rien fait. Je suis resté en bas à te contempler.

    Tout une histoire. Je déteste les quais de gare. Je déteste te dire : « Au revoir ». Je déteste quand tu pars. Je vais encore rester seul ce soir. Je vais encore y croire. Comme on croit que la vie ressemble à un espoir. Mais il est trop tard. Je suis trop vieux pour faire de la balançoire.

    Je referme ce livre. J’aurais préféré te suivre. Je n’ai pas emporté assez de vivre. Je pensais que l’amour et l’eau fraîche allait suffire. Cela n’a fait que nous nuire. Tu voulais de l’or, je n’avais que du cuivre. Je manque surement de savoir vivre. Mais je ne vais pas te poursuivre.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :