• Histoire nulle

    L’histoire est simple. Pas de quoi faire une tragédie ou un roman. Pas même une nouvelle ou un poème.
    Elle n’est pas Juliette. Il n’est pas Roméo. Ils n’ont plus seize ans. Elle n’est pas Chimène. Il n’est pas Rodrigue. Il n’y a pas grand-chose à écrire. Ce n’est même pas triste. Cela pourrait être pire. Ça ne fait même pas une comédie sentimentale américaine. Même le pitch est lamentable.

    Elle (Agathe). Lui (Stéphane). Ils se rencontrent dans une soirée. Ils se connaissent un peu mais pas beaucoup. Ils sont saouls. Ils rentrent ensemble. Il l’aime bien. Pourtant Il aime bien son célibat. Il s’est doucement habitué à être seul en général. Elle est dans une relation compliquée. Elle est dans une relation qui vient de se terminer… ou presque.
    Alors tout s’arrête… ou presque. Quelques SMS. Quelques mauvaises excuses pour se revoir. A chaque fois il a envie de lui faire l’amour… elle aussi. Pendant un an, s’en suit une relation en dilettante.
    Et enfin (je ne sais pas si le mot est approprié)… Et soudain (je ne sais pas si le mot est bien choisi)… Et … Cette histoire devient concrète.
    Ils habitent ensemble. Ils envisagent d’avoir des enfants. D’abords elle. Puis lui. Ils parlent de mariage. D’abords elle. Puis lui. D’abords il n’est pas prêt.  Puis elle doute.
    Ils s’aiment. Ils s’engueulent. Ils partagent. Ils se gardent. Ils vivent.
    Puis au bout de cinq ans, l’amour s’essouffle, s’estompe, s’efface. C’est ce qui arrive dans la vraie vie.
    Ils ont tout. Leurs amis communs les envient. Ils n’ont rien à se reprocher. Il n’y a pas vraiment de nuage dans leur ciel. Pas vraiment de soleil non plus. Le désir n’est plus. L’étincelle s’est éteinte. Comme sur la chaudière, le piezzo est cassé. La veilleuse ne se rallume plus ou ne tient plus…. Surtout pour elle… Lui a mis le temps, mais il brûle. Il a appris. Il est sorti. Il la suit.
    Il faudra attendre une autre soirée. Elle l’a rencontré. Ils se connaissent un peu mais pas beaucoup. Elle a flashé. Elle est tombée amoureuse. Il la rendu plus heureuse. Agathe quitte Stéphane. C’est fini.

    Comme film c’est un navet. Il ne se passe rien. La fin est convenue. Un truc de merde. Il aurait voulu vivre un truc dur. Un truc vraiment déprimant. C’est l’histoire de sa vie. Un synopsis nul. Et démerde-toi avec ça ! Essaye d’en faire quelque chose de bien ! Ça semble évident comme ça. C’est plat. C’est moi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :