• nom de code minable





    Debout sur le muret d'un barrage, je regarde le vide. Debout, surplombant la vie, la profondeur me donne le vertige. J'aime regarder de mon sommet, mes abymes, remplis de fantasmes inasouvis. Je me sens au dessus de tout çà. Je peux me moquer de la Terre, avec ses humains, si prévisible qu'ils en deviennent si triste. Pourtant mon destin lui aussi n'est plus méconnaissable. Je peux le voir écrasé en bas, baignant dans ses trippes. Il me regarde, avec un sourire un peu mesquin, et il dit: "ton destin, il est là, tu le vois de toute sa splendeur ". Comme Icare, sans ailes, qui n'aurait pas besoin du soleil pour s'écrouler sans connaître la véritée. Je n'ai jamais voulu m'approcher de la lumière. Je suis bien trop lache, pas assez sur de ce que je veux, pour conquerir quelquechose d'aussi précieux. Comme un individu, sans elle, qui n'aurait besoin de rien pour se détruire, sans connaitre le bonheur. J'ai envie de sauter mais j'ai peur de ne pas en avoir le courage. Comme le doigt posé sur la détente d'un gun, je n'ose pas appuyer. Je n'ai pas peur de tacher ma chemise, et ma mémoire, avec le rouge de ma tête explosée. Mais j'ai peur que le paradis n'existe pas et qu'on ne m'offre rien en échange de mon âme. Je ne voulais pas la vendre, mais elle ne vaut plus rien. Je la donnerai bien à la première femme qui passera dans ma rue, mais elle ne lui serai d'aucune utilités ; je l'échange contre une carresse et personne n'en veut. Un geste de plus qui restera incompris.Je ne veux pas plonger. Je ne veux pas faire le saut de l'ange. Simplement prendre appuie sur le pied droit et me jetter en agitant mes membres, comme si je pouvais courir sur le ciel. Brassant de l'air, comme je sais si bien le faire. Une goutte glisse sur ma joue et aterrit dans ma bouche, entre sueur et larme. Son goût salé me reste dans la gorge, ErRk! et me donne presqu'envie de gerber. Mes jambes tremblent. Je suis prêt. Je les flechis et m'éjecte...en arrière. J'ai toujours manqué d'un petit peu de courage. Je m'affale lamentablement sur le bitume, 1m50 plus bas. Ce n'est qu'un echec de plus, je vais rentrer chez moi, ne rien dire à personne. Nom de code : Minable

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :