• une nouvelle histoire

    il a arrèté de fumer. changer le regard des gens. ne plus entendre
    parler de sa santé physique et financière. ne plus cracher ses glaires
    dans le lavabo, le matin. ne plus cracher ses glaires à chaque retard,
    à chaque cent mètres, à chaque fois qu'il faut courir pour se
    rattraper. il ne veut plus sentir l'envie, le besoin, l'impossibilité
    de vivre sans, le manque, pour chaque stress, pour chaque contrariété,
    pour chaque moment où la route n'est plus droite, à chaque fois que son
    coeur s'accélère, que ses mains sont moites, que ses jambes tremblent.
    il ne veut plus avoir l'impression de ne rien faire quand il discute
    avec elle.

    il a arrèté de ne rien faire. rester actif. ne plus s'allonger
    sur le canapé et passé la moitié de la journée dans cette position.
    refaire du sport, comme quand il était gamin. il a du tout essayer, le
    tennis, la natation, la course à pied. rien n'a réusssi. il ne veut
    plus entendre les moqueries à chaque performance. gagner. il ne sera
    pas le dernier arrivé sur la ligne. il va retrouver la santé. elle ne
    s'inquiète pas pour lui. il peut franchir les obstacles. il manque
    encore un peu d'entrainement, mais il a repris goût à la compétition.
    il ne restera pas dans les starting bloc. il va décoller.



    il a arrèté de bouffer de la merde. il aime les sucres lents, mais il
    n'aime plus la sauce bolognaise industrielle. besoin de vitamine.
    besoin d'un frigo plein. besoin de fruits et de légumes. les protéines
    manquent. il ne restera pas sur le carreau, en crise d'hypoglycémie. il
    veut reprendre du poids. 60 kg pour 1m80. il ne veut plus avoir honte
    de se déshabiller. sans complexe. il veut qu'elle le regarde avec les
    yeux qu'ont les femmes dans un spectacle des cheapendales. il veut
    frimer. personne n'aime l'anorexie. il veut se trouver beau quand il
    passe devant un mirroir. il veut être fier. bomber le torse. avancer
    sans baisser les yeux. sourire.



    il a acheté un nouveau costume. il s'est lavé et rasé. il a jeter sa
    tondeuse électrique à la poubelle. il est allé chez Tony and Guy. il
    s'est coiffé. il ne veut plus des cernes violettes sous ses yeux
    jaunes. ses yeux sont bleus, son teint rose. il est frais et
    disponnible. à l'écoute. disposé à répondre à n'importe quelle
    question. dans sa chemise blanche, dans son petite pantalon qui moule
    les fesses. il veut entendre les filles, assises sur les terrasses des
    cafés, dire qu'il a un beau cul, qu'il est bien gaulé, qu'il ressemble
    à un acteur de cinema. juste les faire baver, sans les faire rêver,
    sans les emmener au septieme ciel. juste fantasmer sur son corps
    parfait.



    il a trouver du travail

    il a fait le ménage dans son appartement et dans sa vie. plus de
    poussière. plus de vaisselle entassée dans l'évier, plus de trace au
    fond des wc, plus de poubelles qui envahissent le couloir. il veut les
    descendre une fois par semaine dans le container. faire le tri selectif
    sans se tromper: verre, fer, carton, etc. il veut essayer de sauver la
    planète. il veut croire qu'il est sain et sauf. plus de pizza, plus de
    kébab, plus de boite de casoulet. il ne veut plus remplacer le Mac do
    par un Quick parcequ'il n'y a plus de Burger king. passer l'aspirateur.
    passer la serpillère. passer un coup d'éponge sur la table. ne plus
    laisser les fourmis ramasser les miettes. virer les cannette de 8-6 et
    de 16.

    il a arrèté de boire, de dire des conneries, de cloper comme un
    con même quand il en a pas envie. de commencer et de finir ses journées
    par une cigarette, une biere. il a arrèté de regarder sans danser, sans
    parler. il a arrèté de bafouiller. il a arrèté d'écumer toutes les
    fêtes, tous les cocktails et tous les endroits où l'alcool est gratuit.
    whisky-coca, gin, tequila, vodka. rentrer chez soi en marchant droit,
    sans double vision. arrèter de s'écrouler la bouche ouverte, la lumiere
    allumée sans savoir si le matin s'est levé ou si la nuit continue. sans
    aucun souvenir de la soirée. sans savoir ce qu'il a dit. arrèter
    d'essayer de recoller. arrèter de lui parler bourré, il veut la
    rappeler sans avoir honte de ne pas se rappeler.

    il a arrèté de s'excuser. de toujours regretter. d'être désolé.
    maintenant il a changé. il ne veut plus penser au passé, il ne veut
    plus se lamenter. mort, remort et encore des remords. il veut avancer
    sans revenir en arrière. oublier l'enfance, les défaites, les ruptures.
    penser aux autres, devenir clean, il n'est pas une proie. il ne veut
    plus se cacher, ne plus être faché mais laisser les années avancer. il
    ne veut plus retourner sa veste, même quand il a froid. il aurait pu
    faire de la politique, à changer d'avis tout le temps, à prononcer ce
    qu'elle veut entendre. il veut dire non et s'affirmer.



    il a arrèté de dormir. il a arrèté de se branler. il a arrèté de penser
    qu'il aurait peut être pu la sauter. qu'elle aurait peut être kiffer.
    il ne veut plus se réveiller la nuit. trempé. il ne veut plus sentir la
    transpiration. il ne veut plus imaginer. ses baisers, ses carresses,
    leurs nuits torides interminables. il ne veut plus inventer les
    histoires, les mots qu'il aurait prononcer doucement dans son oreille.
    il veut s'engueuler pour de vrai, se déchirer comme dans les films. il
    veut se battre pour la protéger, trouver la solution, trouver la
    sortie, échanger l'espoir et l'alcool contre l'amour et l'eau fraiche.
    il veut s'envoler, il ne veut pas s'ecraser.

    il a troqué sa guitare contre une matraque. il est devenu fort,
    armé, blindé, il a forgé sa carapace et son épée. il est paré pour
    affronter, tous les maux et les tempêtes.il préfère crever que de subir
    une nouvelle défaite. il ne veut plus finir isolé. il ne veut plus être
    prisonnier. il n'est pas mauvais joueur, mais il n'aime pas les
    tricheurs. il a vu son manège. il a passé l'age. il n'a plus cinq ans.
    il ne joue plus aux cowboy et aux indiens. telle peut l'appeler Jesse
    James, cela ne changera rien. plus rien ne peut l'atteindre. la bave du
    crapaud... il aurait aimé se transformer en prince charmant, quand elle
    l'as embrassé... mais il est devenu ce guerrier.

    il a arrèté de mentir à lui même, à sa mère, aux autres. plus de
    complexe. tout va bien. il commence à croire que tout est possible.
    qu'il peut marcher dans les rues sans avoir peur. qu'il peut 
    rentrer chez lui la nuit. en oubliant l'éventreur, l'agresseur, les
    femmes qui rentrent chez elles. quand il rentre seul. quand il rentre
    dans la danse. quand il rentre dans l'avenir, à grand coups de pieds,
    comme on défonce une porte. il veut tout ce que la vie apporte. les
    fleurs, les pleurs,. le bonheur. il a arrèté de se plaindre. il a
    arrèté le remords, à grand coups de mâchoires. les dents longues.
    croquer, mâcher, mastiquer. bouffer. incisif. ne plus changer de
    trottoir. ne plus avoir peur du noir. il veut être un modèle. un
    superhéros. ressembler à ceux qu'elle admire.

    il a arrèté de vomir. fragile. objet cassant. à manipuler avec
    précaution. sans garantie prolongée. faire attention aux défaut de
    fabrication. il pense trop et agis peu. il a laissé trop de chose lui
    passer sous le nez, il n'est plus à ça près. il est le nouveau prince
    charmant. il est le meilleur des amants. elle sait qu'il n'est pas un
    saint, mais c'est un type bien. il a arrèté de compter sur les autres.
    il assume. il ne dépend plus de personne. exploser. il est le premier
    sur cent mètres. comme Karl Lewis il veut la mettre. il sentir le vent
    dans gueule en pleine vitesse. il veut battre le record, fort,
    intelligent, marrant, romantique et plus si affinité.

    il a bien réfléchi

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :